JOURNÉES VACANCES + VRAIMENT ?

Philanthrope, la BSCC ? OU OPPORTUNISTE ?

A première vue, l’idée était noble : Permettre à un maximum de postiers de poser des congés, à l’occasion des ponts de mai, et ainsi profiter d’un repos bien mérité. Mais, sous couvert de qualité de vie au travail, certains de nos collègues ont été fortement « encouragés » à prendre des congés. Cette opportunité s’est finalement transformée en véritable diktat dans certains établissements. Avec pour seule volonté de réduire quoiqu’il en coûte le nombre de positions de travail occupées pendant ces ponts.

Les postiers, peu convaincus par la manœuvre, ont hélas, comme la CFTC le craignait, subit, sur de nombreux sites, le retour de bâton. Forte charge de travail sur ces journées dites « allégées », sans parler des jours précédents et suivants, ou les PIC ont déversées le courrier plus ou moins freiné durant les ponts.

La question est à présent de savoir si ces opérations vont se renouveler, et dans quelles proportions ?

L’accord BSCC 2024, dont la CFTC est signataire, engage La Poste à respecter les plans de production établis, ainsi que les cadres d’organisation. Les journées dérogatoires y sont limitées et strictement encadrées.

Nous sommes en droit de nous inquiéter sur le risque de récidive de ces expérimentations, qui mettent les personnels de la distribution dans des conditions de travail inconfortables et contraires aux accords passées avec la CFTC.

Autres articles

BGPN

LES POSTIERS NE SONT PAS DES ROBOTS

PREUVE N°2 : L’OUTIL POP IA Avec POP IA, l’intelligence artificielle ne rend pas service aux postiers. Bien au contraire… Organiser les plannings des postiers,

BSCC

LA CFTC MAINTIENT SON PRÉAVIS DE GRÈVE  

La CFTC a été reçue en bilatérale par la BSCC ce lundi 17 juin pour négocier la distribution des plis électoraux des élections législatives. A